Brochant-La Fourche: « de plus en plus de jeunes cadres », des prix en hausse mais encore abordables selon la presse

Immeubles au métro Guy Moquet

A lire sur Partenaire Europeen aujourd’hui, une nouvelle confirmation de l’attractivité du Nord du 17e. Le journaliste rappelle ce que nous écrivions récemment et souligne la gentrification du quartier: « de plus en plus de jeunes cadres moyens, primo-accédants pour la plupart, qui viennent trouver dans le quartier ce qu’ils savent qu’ils ne pourront pas obtenir ailleurs : de la place, à un prix encore abordable ».

Texte intégral:

Le manque de biens disponibles à la vente tire les prix de vente à la hausse. Et si le quartier reste l’un des plus abordables de Paris, certaines transactions se nouent à des niveaux très élevés.

Porte de Clichy, Brochant, La Fourche… Longtemps mal considéré, le nord du 17ème arrondissement de Paris a désormais le vent en poupe, prisé par de jeunes acquéreurs chassés des quartiers plus centraux par l’envolée des prix. « On reste dans un environnement populaire, mais notre clientèle change rapidement », reconnaît Mickaël Bitsch, responsable de l’agence Orpi Nouvel Espace, l’une des rares présentes dans le secteur. Ouvert il y a une trentaine d’années, ce cabinet familial reçoit depuis deux ans « de plus en plus de jeunes cadres moyens, primo-accédants pour la plupart, qui viennent trouver dans le quartier ce qu’ils savent qu’ils ne pourront pas obtenir ailleurs : de la place, à un prix encore abordable ».

« Tout bouge très vite »
Selon les derniers chiffres des Notaires, le mètre carré dans le nord du 17ème se négociait à 6 600 euros en moyenne à fin 2010, en hausse de 20 % sur un an, mais très en deçà des prix pratiqués quelques centaines de mètres plus au sud ou à l’ouest. « Pour le prix d’un studio aux Ternes ou à la plaine Monceau, il est encore possible d’acheter un grand deux pièces dans le nord de l’arrondissement », indique un agent de la rue Guy Moquet. Comme toujours, attention aux moyennes. L’agence Nouvel Espace a récemment vendu un appartement de quatre pièces d’une superficie de 82 mètres carrés porte de Clichy pour 495 000 euros, frais compris. Soit un peu moins de 6 100 euros du mètre. Au bout de l’avenue de Clichy, sur la place du même nom, un deux pièces de 53 mètres carrés, dans un immeuble construit en 2000 et pourvu d’un parking, lui, est « parti en une semaine » pour 7 500 euros du mètre carré. « Il suffit parfois d’une rue d’écart pour que deux biens par ailleurs comparables en tous points trouvent preneur pour des prix très différents, explique Mickaël Bitsch. Tout bouge très vite, et il est parfois difficile de faire une expertise… ».

Un avis partagé par Florian Jarre, responsable de l’agence Connexion, rue de la Jonquière, qui assure n’avoir « jamais vendu aussi cher », même si « les prix ne progressent plus aussi rapidement qu’en 2010 ». L’agence vient de boucler la vente d’un deux pièces donnant sur le Square des Epinettes, « un septième étage sans vis-à-vis », pour 9 600 euros frais d’agence compris. « Du jamais vu dans le coin »…

Publicités
Cet article, publié dans Habitants, Sociologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Brochant-La Fourche: « de plus en plus de jeunes cadres », des prix en hausse mais encore abordables selon la presse

  1. Le Nord du 17ème arrondissement bouge enfin! Effectivement… Cependant attention, ne pas se fier aux chiffres de la chambre des Notaires beaucoup trop global niveau secteur afin de donner une estimation réelle d’un bien immobilier. Nous ne pouvons effectivement pas donner un prix/m² pour les Epinettes… ni même par secteur comme Porte de Clichy, Brochant, La Fourche, G.M, … etc… Les prix bougent, rue par rue, immeuble par immeuble, étage pas étage… Il est donc très important pour une estimation fiable de faire appel à votre agence de proximité.

    Mickaël BITSCH
    Responsable de l’agence ORPI-Nouvel Espace
    5; Boulevard Berthier 75017 PARIS
    Tél 01 42 29 45 64 – nouvelespace@orpi.comhttp://www.orpi.com/nouvelespace

  2. Le Nord du 17ème arrondissement change effectivement, après il ne faut pas mélanger l’ensemble du secteur des Epinettes un peu vaste. Guy Moquet à déjà le vent en poupe depuis plusieurs années un peu comme le secteur des Batignolles il y’a 10 ans, la Place de Clichy quand à elle reste un secteur vivant assez particulier axe majeur du 17ème arrondissement point strategique 8°,9°,17°,18° arrondissement, La Porte de Clichy reste un secteur ayant les prix les plus attractifs dans le 17ème arrondissement il est aussi le secteur avec un avenir prohe le plus mouvementé: CIté judiciaire, recouvrement du boulevard des marechaux, métreo ligne 14, projet tram’, parc Clichy-Batignolles/Martin Luther-King, …

  3. Brochant Blog dit :

    Oui tout à fait pour l’analyse, il reste surtout beaucoup de micromarchés et pas vraiment d’uniformité. Cependant, quelque soit l’endroit où on regarde, la tendance semble être à une éviction des classes les plus populaires, souvent immigrées, et une élevation du niveau de vie. Le point le plus révélateur est je pense l’évolution des commerces: moins de commerces ethniques et une certaine contagion des commerces « bobos ».

  4. badaud dit :

    Bonjour,
    ne trouvant pas de mention « envoyer un e-mail », je me permets de poster la question ici :
    j’aurai souhaité savois si vous étiez un habitant, un élu municipal, un chercheur…juste pour situer mieux votre point de vue sur le quartier!?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s